Back
Image Alt

Comment choisir la bonne baignoire douche ?

La baignoire permet de se baigner, mais son rôle le plus important est de permettre de se détendre en prenant son bain. Ainsi, la présence de cet accessoire de confort dans la salle de bain traduit son ambiance et donc, doit répondre à des critères aussi pratiques qu’esthétiques. Ce contenu vous apprend plus sur comment choisir la bonne baignoire douche qu’il vous faut.

Choisir sa baignoire selon le type

Il existe plusieurs types de baignoires qui ne peuvent s’installer dans toutes les salles de bains. En effet, la surface occupée par la baignoire diffère selon le modèle sélectionné. Non seulement cela, il faut également prendre en compte l’emplacement des arrivées et évacuations d’eau, le sens d’ouverture de la porte, et la présence ou non d’alimentation électrique.

A voir aussi : Les avantages et utilisations des matériaux de construction modernes : zoom sur le quartz et le silestone

  • La baignoire rectangulaire : garantit une grande liberté d’aménagement ;
  • La baignoire d’angle : c’est l’alliée des petites salles de bains ;
  • La baignoire sabot : elle est compacte et stylée ;
  • La baignoire îlot : assure confort et est mise en scène déco ;
  • La baignoire balnéo : c’est un spa à la maison ;
  • La baignoire douche combinée : l’avantage est la double fonction.

Choisir sa baignoire selon la taille

Pour choisir la taille de baignoire idéale, il est nécessaire de prendre en compte la surface disponible dans votre salle de bain et la position du réseau d’arrivée d’eau. Généralement, les baignoires carrées (à partir de 120 × 120 cm), et celles ‘’sabot » ou d’angle (allant de 70 à 90 cm de large) sont idéales pour les petites salles de bains. Pour une salle de bain moyenne, privilégiez les modèles rectangulaires (entre 70 et 90 cm de large pour 160 à 180 cm de long).

Avec à disposition une salle d’eau XXL, toutes les  options sont possibles pour vous, y compris une baignoire îlot, ultra tendance actuellement. Le choix le plus recommandé est celui d’une baignoire de dimensions supérieures à votre propre taille pour être bien à votre aise.

A voir aussi : Quelle couette choisir pour des nuits douillettes : optez pour une couette chaude pour braver le froid hivernal

En dernier lieu, le volume de remplissage de votre baignoire est un critère à ne pas négliger. Avec un bac conçu de façon ergonomique, votre baignoire longue sera plus confortable et moins gourmande en eau qu’un modèle plus court, mais plus profond.

Choisir sa baignoire selon le matériau

Comme derniers critères de choix de votre baignoire, il faut noter le poids et le choix : résine, fonte, acier, acrylique, toplax… Le marché vous offre un grand choix de matériaux de baignoire, avec chacun, des avantages et des inconvénients. Cela vous permet de prendre un bain en toute connaissance de cause.

L’acrylique : plus économique

En matière de baignoire, ce matériau est le plus utilisé aujourd’hui. En plus d’être léger, il conserve parfaitement la température de l’eau. Toutefois, l’acrylique ne supporte pas les détergents trop agressifs. Certains acryliques de synthèse comme le Quaryl ou le Toplax par exemple,  certes plus onéreux, sont très résistants aux chocs (rayures, non poreuses et antidérapantes).

La fonte et l’acier : les plus solides

La fonte est particulièrement isolante et résistante aux chocs comme aux rayures, facile à entretenir, l’inconvénient est qu’elle est très lourde. Par contre, en plus d’être très résistant et facile à entretenir, l’acier est plus léger. Ce qui lui permet de bien conserver la chaleur, mais il est bruyant (afin de limiter l’effet de résonance, veillez à isoler le dessous de la baignoire). Par ailleurs, notez que les baignoires estampillées NF sont garanties 10 ans contre tout défaut de fabrication.