Back
Image Alt

Quand faire un allaitement mixte ?

Vous venez d’avoir un bébé. Une belle occasion de se réjouir ! Mais, dans le même temps, il est important de penser à l’alimentation de votre enfant. Cela lui permettra de grandir en bonne santé. Pour ce faire, diverses solutions s’offrent aux parents parmi lesquelles l’allaitement mixte. Si vous êtes dans le cas et vous ne savez pas quoi faire, découvrez les périodes idéales pour faire un allaitement mixte.

Après 4 semaines : au moins

La mise en place d’un allaitement mixte doit se faire 4 semaines au moins après l’accouchement du bébé. C’est la durée minimale recommandée si l’on souhaite adopter le plus tôt possible un allaitement mixte. Le choix de cette méthode se remarque très souvent chez les parents qui trouvent l’allaitement exclusif fatiguant.

A découvrir également : Quel cadeau de Noël pour un enfant de 2 ans ?

En réalité, durant les 4 premières semaines, l’allaitement aura eu le temps de bien se mettre en place. La lactation chez la mère se serait également installée. De même, durant ces semaines, la plupart des nouveau-nés réussissent leur succion. Cela leur permet de faire une utilisation optimale du biberon lorsque l’allaitement mixte leur sera imposé.

Cependant, plusieurs parents n’arrivent pas à faire la part entre une solution de facilité et un besoin. Nombreux sont-ils donc à céder à la facilité sans connaître les risques d’un allaitement mixte prématuré. En effet, lorsque les biberons sont introduits dès le début, le bébé abandonne le sein. Ainsi, la lactation décroît considérablement, car elle est moins stimulée. Par ailleurs, cette période minimale peut aller à 6, voire 8 semaines.

A lire aussi : Quelle assurance choisir pour la famille ?

Après 6 mois : c’est toujours mieux

L’introduction d’un allaitement mixte après 4 semaines est une pratique contraire aux recommandations de l’OMS. En effet, cette organisation de la santé préconise un allaitement exclusif sur une période de 6 mois. Même si les conditions nécessitent l’instauration de l’allaitement mixte, un allaitement naturel sur 5 mois au moins s’avère très bénéfique. En effet, le lait maternel contient des substances nutritives utiles pour le développement de l’enfant. Entre autres, on peut citer les vitamines, les sucres, les sels minéraux, les graisses, les oligoéléments ainsi que les protéines.

Tous ces éléments participent au développement de l’enfant. Et ce dernier grandit mieux et sainement. De plus, le lait maternel dispose des constituants nécessaires pour protéger le bébé contre les infections. Ainsi, ce dernier pourra exercer une défense contre les agents infectieux à partir des anticorps que comporte le lait. Il est d’ailleurs prouvé que les enfants nourris suffisamment au lait maternel sont moins exposés à des infections. On a par exemple les infections urinaires, les infections respiratoires ou encore les otites. Par ailleurs, il faut aussi préciser que le lait maternel est plus facile à digérer pour le bébé que celui qui est artificiel.