Back
Image Alt

Comment simuler un prêt immobilier ?

La simulation des prêts immobiliers est très importante pour les bailleurs qui souhaitent souscrire aux crédits en banque. Il existe des formules bien pratiques pour retrouver facilement cette valeur. Dans la suite de cet article, vous allez retrouver tout ce qu’il faut pour bien simuler son prêt immobilier.

Méthode de simulation des prêts immobiliers

Simuler un prêt immobilier consiste en d’autres termes à calculer ses capacités d’emprunts. Sa formule est très simple. Faites une soustraction des charges de vos revenus mensuels. Le résultat issu de ce calcul sera multiplié par 33 et divisé par 100.

A voir aussi : Comment commencer à investir dans l'immobilier ?

Vous allez ensuite obtenir une valeur totale pouvant permettre de connaître votre capacité d’emprunt. Les revenus à intégrer ne sont pas que les salaires mensuels. Ajoutez tout ce que vous percevez comme revenus fonciers, les revenus professionnels, etc.

Les charges à prendre en compte lors du calcul sont aussi de diverses formes. Ajoutez tous les engagements mensuels pris vis-à-vis de la banque. Si vous avez déjà des prêts en cours, il faudra les mentionner aussi. C’est la soustraction de tout cela qui permettra de déduire vos revenus réels. Si par exemple après tout le calcul vous avez un revenu total de 4500 euros par mois, voici comment appliquer la formule : 4500*33/100=1485 euros.

Lire également : Qui peut être éligible à la loi Pinel ?

Principe de calcul de la capacité d’emprunt

Le calcul de la capacité d’emprunt est très important pour les bailleurs dans le secteur de l’immobilier. Il permet de connaître la valeur exacte qui équivaut au 33 % de leur taux d’endettement. Ils peuvent de ce fait avoir une idée précise du montant à verser à la fin de chaque mois en guise de remboursement.

Cela permet de se limiter à sa demande. Le ménage peut donc continuer à subvenir à ses besoins essentiels tout en optant pour un prêt de financement immobilier. C’est pour cette cause que vous ne pourrez emprunter à la rigueur qu’un montant égal à 33 % de vos revenus.

Les prêts immobiliers ont un mode de fonctionnement très particulier. Il permet d’ailleurs d’alléger la peine des investisseurs. La somme totale de toutes vos mensualités de crédit en banque ne doit pas excéder le tiers de vos revenus totaux. C’est ce qui fait que le seuil de 33 % est imposé pour la plupart des ménages.

Ceci constitue d’ailleurs une protection tant pour le débiteur que pour le prêteur. Le propriétaire dispose toujours des 67 % de ses revenus pour subvenir à ses propres besoins. La banque aussi pourra donc prélever ses mensualités facilement.