Back
Image Alt

Comment mettre en place le concept A/B Testing ?

Le concept a/b testing a été introduit au XXe siècle par Ronald Aylmer Fisher, un biologiste anglais, fondateur de la statistique théorique et appliquée. Cette époque fut l’émergence de la culture de masse et des premiers emballages. De nos jours, en se conformant à un processus fiable, cette technique de marketing permet l’optimisation d’un site web. Entrons dans le vif du sujet.

Définition du Split Test ou AB Testing

Le Split Test ou A/B Testing représente une expérience scientifique qui permet la comparaison de deux versions A et B d’une même page. La version A est existante, avec la version nouvelle optimisée, B n’a qu’un seul changement. La version A est identique à la version B avec un changement de couleur du bouton de validation d’achat. L’expérience Slipt Test est basée sur des chiffres, et non sur l’intuition ou la conjecture. Elle est performante et fiable.

Lire également : Quelle prise pour Box Internet ?

Voici une liste des bénéfices principaux de ce test :

  • Il contribue à l’optimisation d’un site web.
  • Il est présent pour promouvoir les produits.
  • Il concourt à un meilleur taux de clics ou d’ouvertures.  
  • Il permet d’améliorer l’User Expérience ou UX.
  • Il facilite la progression du visiteur vers la conversion et la fidélisation de la clientèle.
  • Il détermine définitivement la version qui convertit le plus.
  • Il aide à augmenter les revenus avec le même volume de trafic.  

Test A/B : Mise en place

La mise en place de test varie en fonction de la solution de test A/B et du mode opératoire que vous avez adoptées. Certains outils d’A/B testing requièrent des implémentations complexes qui nécessitent l’intervention d’équipes d’ingénieurs pour la modification du code source des pages à tester, tandis que d’autres permettent le lancement des tests sans aucune connaissance technique requise. 

A voir aussi : Logo Bitcoin : histoire de la marque et origine du symbole

Dans ce 2ᵉ cas, l’utilisateur modifie manuellement les pages de son site par le biais de l’éditeur de style WYSIWYG : What You See Is What You Get. Ces outils nécessitent une courbe d’apprentissage courte et l’utilisateur devient rapidement autonome.  

En ce qui concerne le mode de fonctionnement, deux tendances se dégagent : l’intégration globale de la création de tests de l’entreprise ou la délégation d’un prestataire externe qui, en plus des activités de conseil, va se charger de déterminer le design des variantes, de développer des éléments graphiques et éditoriaux si besoin, puis de mettre en place des tests à l’aide d’un des outils sur le marché.  

Option d’une solution A/B testing

Le choix de la solution d’a/b testing et du mode opératoire va dépendre de la maturité de la société et de ses ressources. Chaque cas est distinct et vous devez choisir l’option qui correspond à vos besoins et à vos limites. 

Un outil complexe est inutile si l’utilisateur veut être autonome, mais dépend finalement du fournisseur de services pour l’utiliser. À l’inverse, un outil trop simple peut être limité au fur et à mesure que les besoins évoluent.

De même, la réussite de vos tests repose non seulement sur l’outil d’A/B testing, mais aussi sur l’expérience des personnes en charge de l’optimisation des conversions : un sponsor et un chef de projet. 

Il faut regrouper différentes compétences aptes à faire l’analyse des données, l’identification des problèmes de conversion et de se mettre dans la peau des utilisateurs finaux afin de suggérer des options adaptées.