Back
Image Alt

Vermifuge du chat : Tout ce qu’il faut savoir

Tout comme les chiens, les chats sont également sujets aux maladies causées par les vers, il est donc important que la vermifugation fasse également partie des soins que vous devriez avoir avec les félins.

Avant de les vermifuger, il est cependant intéressant de se poser ces cinq questions simples qui vous aideront à mieux comprendre ce sujet.

A lire aussi : Trouver l'équilibre entre vie citadine à Paris et pratique d'une activité physique régulière

Quand dois-je vermifuger mon chat ?

La vermifugation vise à prévenir, voire à éliminer, les vers qui compromettent le système immunitaire de l’animal, elle doit donc être pratiquée tout au long de sa vie. Ce qui diffère, c’est la fréquence à laquelle chacun doit être vermifugé.

.Chatons nouveau-nés : à partir du moment où ils atteignent la 2e, 4e, 8e et 12e semaine de vie.

A voir aussi : Gestion du stress et de l'anxiété en milieu urbain à Paris : astuces et stratégies efficaces

. Chatons : à partir de 4, 5 et 6 mois.

. Adultes : tous les 4 mois pour les chats d’extérieur qui n’ont pas accès à de l’eau filtrée ; tous les 6 mois pour les chats d’intérieur.

. Chattes gestantes : avant la saillie (accouplement) et 10 jours avant l’accouchement (date estimée par échographie).

Mon chat a-t-il des vers ?

Grâce à certains signes, il est possible de savoir si le chat a des vers. L’un des premiers signes est la présence de sang dans les selles, qui, à leur tour, peuvent avoir une consistance pâteuse, une forte odeur et même la présence des vers eux-mêmes dans son anus.  Dans les cas plus graves, le chat peut subir une perte de poids, un manque d’appétit, un pelage terne, une perte excessive de poils, de la somnolence et de l’anémie.

Comment le chat est-il infecté ?

Les vers peuvent être contractés de différentes manières par le chat. Le contact avec de l’eau, de la nourriture et même des matières fécales contaminées en fait partie. Une autre forme de contagion, et assez courante, se fait par des vecteurs, comme les puces, par exemple ; c’est pourquoi il est recommandé d’administrer à l’animal, en plus du vermifuge, un antipuce.

Comment fonctionne le vermifuge ?

Il peut agir directement, provoquant la paralysie ou la mort du parasite et, par conséquent, son élimination de l’organisme de l’animal ; par irritation et brûlure des tissus du parasite ; par action mécanique, en rendant difficile le séjour du ver dans l’organisme, ce qui l’oblige à migrer et donc à être détruit par les cellules immunitaires ; en inhibant le métabolisme du ver.

Quel vermifuge donner ?

Aujourd’hui, les vermifuges sont disponibles en versions comprimé, suspension buvable, pâte orale et pipette à application externe, le marché est donc assez vaste, vous pouvez faire votre choix sur Amazon, Pour les chats plus nerveux, la pipette appliquée sur la nuque de l’animal est recommandée. Pour les chatons, la suspension liquide est recommandée, car la pilule est trop grosse pour eux. Dans les autres, ce sont généralement les comprimés, les pâtes ou la suspension qui sont les plus utilisés.

            Cependant, il est important de préciser que le déparasitage, bien que n’étant pas un vaccin, reste un médicament, vous devez donc toujours suivre la prescription médicale avant de l’administrer à l’animal. Le vétérinaire est celui qui évaluera le meilleur vermifuge en fonction du poids et de l’âge de l’animal.

Les effets secondaires du vermifuge sur le chat

Lors de la prise d’un vermifuge, il est possible que votre chat ressente des effets secondaires. Ces derniers sont généralement temporaires et ne présentent pas de danger pour l’animal, mais ils peuvent être désagréables. Voici quelques-uns des symptômes les plus courants :

  • Vomissements et diarrhée : Les chats peuvent avoir une réaction gastro-intestinale à certains types de vermifuges. Si vous constatez ces symptômes chez votre animal après l’avoir traité, consultez immédiatement votre vétérinaire.
  • Perte d’appétit : Certains chats perdent temporairement leur appétit après avoir pris un vermifuge. Cela peut se produire en raison de nausées ou simplement parce que le médicament a un goût désagréable pour eux.
  • Symptômes neurologiques : Dans de rares cas, les chats peuvent présenter des tremblements, des convulsions ou une faiblesse musculaire après avoir été traités avec certains types de vermifuges.

Si vous observez l’un de ces symptômes chez votre animal domestique suite à la prise du traitement anti-parasitaire, contactez sans tarder un vétérinaire expérimenté dans ce domaine pour évaluer la situation.

En général, ces troubles ont tendance à disparaître rapidement une fois le traitement terminé.

Afin d’éviter tout risque lié aux effets secondaires, vous devez suivre la prescription médicale et les instructions du fabricant. N’oubliez pas que tous les vermifuges ne se valent pas et certains peuvent avoir des répercussions plus importantes sur votre chat que d’autres.

En cas de doute ou si vous avez des questions à propos d’un traitement anti-parasitaire, n’hésitez jamais à consulter un professionnel de santé animalier (vétérinaire) qui saura répondre précisément à vos interrogations.

Les précautions à prendre avant et après la vermifugation de votre chat

Les précautions à prendre avant et après la vermifugation de votre chat

Avant de donner un vermifuge à votre chat, pensez à bien prendre certaines précautions. Voici quelques recommandations pour assurer une prise en charge optimale :

  • Vérifier le poids du chat : Avant d’administrer un vermifuge, il est crucial de vérifier que vous utilisez la bonne dose. Si vous donnez trop peu, le traitement pourrait ne pas être suffisamment efficace. Si vous donnez trop, votre animal domestique pourrait subir des effets secondaires indésirables.
  • Suivre les instructions du fabricant : pensez à bien suivre scrupuleusement les instructions données par le fabricant. Cela comprend non seulement la quantité à administrer mais aussi l’intervalle entre chaque prise ainsi que l’heure de la journée où l’administration doit être effectuée.
  • Garder une trace du traitement anti-parasitaire : Nous recommandons vivement aux propriétaires d’animaux domestiques consciencieux de tenir un dossier contenant toutes les informations relatives au traitement antiparasitaire administré (date, nom du produit utilisé, etc.). Cela permettra notamment d’éviter toute confusion si plusieurs membres du foyer cherchent à traiter leur chatte ou leur chat simultanément.
  • Après avoir donné un vermifuge à votre animal domestique, il est recommandé d’être vigilant sur certains symptômes qui pourraient indiquer qu’il y a eu une réaction indésirable.

  • Observez votre chat : En général, les chats réagissent bien aux vermifuges. Mais pensez à rester vigilant après l’administration du traitement pour détecter tout symptôme inattendu. Si vous remarquez que votre chat a l’air malade ou montre des signes de vomissement, contactez immédiatement votre vétérinaire.
  • Gardez un œil sur son comportement alimentaire : Après avoir administré le vermifuge à votre animal domestique, il est pertinent d’être attentif à son appétit et sa digestion. S’il refuse de manger pendant une journée ou plus et qu’il commence à perdre du poids, cela peut être un signe d’un effet secondaire potentiellement grave. Contactez alors sans tarder un professionnel pour obtenir des conseils avisés.
  • La prise en charge optimale lors d’une vermifugation de chatte ou chat comprend plusieurs étapes clés comme vérifier le poids avant la prise du médicament antiparasitaire ; suivre les instructions données par le fabricant ; tenir compte de toute précaution particulière recommandée par le vétérinaire ; observer attentivement l’état physique et mental après administration, etc.