Back
Image Alt

Faut-il investir dans l’immobilier en 2022 ?

Désirez-vous investir dans l’immobilier en cette année 2022, mais vous avez de sérieux doutes ? Votre objectif est-il de devenir propriétaire ou de générer des revenus complémentaires ?  Pas de panique ! Aujourd’hui, il existe maints avantages, mais également bon nombre d’inconvénients à s’engager dans l’immobilier. Cet article vous propose une analyse des points positifs et négatifs d’un investissement dans l’immobilier en 2022.

Avantages de se lancer dans l’immobilier en 2022

Contrairement à ce que l’on peut croire, la crise sanitaire ou l’inflation n’a pas freiné l’engouement des clients vers l’immobilier. Cela parce que tout le monde y trouve son compte. En vous lançant dans l’immobilier cette année, vous pourrez bénéficier de l’effet de levier du crédit. Choisissez avec soin la localisation de votre bien, vous pourrez générer des rendements intéressants.

A lire aussi : Quel taux crédit immobilier 2019 ?

Placer des fonds dans l’immobilier, c’est aussi se constituer à long terme un patrimoine qui se veut pérenne. Cela est possible, même si vous ne disposez pas au préalable d’un important capital. Vous êtes aussi dans la capacité de réduire de manière considérable vos impôts en passant par plusieurs dispositifs légaux.

Inconvénients de se lancer dans l’immobilier en 2022

La crise économique et sanitaire engendrée par la COVID-19 passée, l’on est maintenant confronté à la guerre en Ukraine. Cette dernière a un effet indéniable qu’est l’inflation. Cette flambée des prix a touché tous les domaines, l’immobilier n’est pas épargné.

A lire en complément : Comment commencer à investir dans l'immobilier ?

Le prix des logements neufs ne fait que grimper. Les communes devront sans nul doute taxer les propriétaires. En réalité, les prix des immeubles ont plus que jamais explosé en 2021. La question qui se pose actuellement est de savoir si cette hausse va perdurer.

Selon les estimations, les prix des appartements neufs se sont accrus de +5,5 sur une année. L’immobilier neuf monte en flèche. Par contre, l’offre du neuf augmente et la demande a repris, ce qui pourrait encourager la montée des prix.

Il faut aussi noter l’augmentation considérable des taux d’intérêt (multiplié par 2). Avec l’inflation causée par la guerre ukrainienne, ces derniers sont montés en flèche. Les conditions d’accès au crédit sont devenues plus dures. Les banques doivent respecter de nouveaux critères dans le processus d’attribution des crédits.

Investissement immobilier : situation défavorable en 2022

Le taux d’endettement maximum est de 35%, l’assurance y comprit. La durée d’emprunt est limitée et ne peut excéder 25 ans. L’emprunt sans apport est de plus en plus compliqué. Quand on rassemble tout cela, on se rend compte que le pouvoir d’achat immobilier vient de chuter radicalement. Enfin, la règle des 35 % de taux d’endettement est nettement plus sévère.

En plus de cette hausse des taux, il faut penser également dans le taux d’endettement au coût de l’assurance. Il est souvent calculé sur le montant total à assurer et donc, il peut facilement influencer les mensualités. Il ne faut également pas oublier la lourdeur de la fiscalité immobilière.

Un contribuable qui se lance dans l’immobilier doit s’attendre à voir ses revenus fonciers fondre de plus de 33% s’il se retrouve dans le TMI.

Comme on peut le percevoir, il existe de quoi vous découragez à placer des fonds dans l’immobilier. Qu’il s’agisse de l’inflation, des taux d’intérêt élevés, ou des taxes foncières, tout peut ralentir votre engouement. Toutefois, l’année 2022 demeure en dépit de toute une année pour se lancer dans l’immobilier. Cependant, soyez prudent !