Back
Image Alt
Pyélonéphrite sans fièvre : est-ce une infection du rein ?

Pyélonéphrite sans fièvre : est-ce une infection du rein ?

Problème de santé ou douleur au rein ? Quels sont les effets d’une pyélonéphrite ? Généralement, les maux de ventre ou aux reins sont liés à des aigreurs d’estomac ou des problèmes de digestion. Pour s’assurer que vos reins ou que votre état de santé ne se dégrade point, la consultation d’un médecin sera toujours efficace et rassurante. Si vos douleurs au ventre persistent, vous êtes sans doute en train de contracter une pyélonéphrite. Plus connu sous le terme d’infection urinaire, une pyélonéphrite est l’une des maladies liées aux infections urinaires les plus répandues chez les adultes comme chez les enfants.

Qu’est-ce qu’une pyélonéphrite ?

Si vous avez des douleurs ou des crampes de ventre, vous avez sans doute une pyélonéphrite. Une pyélonéphrite aiguë est une maladie liée à des infections urinaires. Lors de votre passage aux toilettes, il se peut que votre urine vous fasse mal et ne soit pas agréable lors de son déversement. Au regard de la douleur, vous aurez certainement une infection localisée vers l’urètre. Cette infection de base seulement urinaire peut se transformer et s’aggraver aux reins.

Lire également : Quelle pommade pour irritation à l'anus ?

Par ce passage d’infection urinaire à l’infection des reins, il se passe plusieurs étapes assez rapides. L’infection finale, celle des reins, est la pyélonéphrite. Infection bactérienne, elle est généralement située sur un seul des deux reins. Souvent assimilée avec de la fièvre, la pyélonéphrite aiguë peut être contractée sans fièvre comme la grippe.

Comment reconnaît-on une pyélonéphrite ?

Pour reconnaître une pyélonéphrite, il faut considérer que cette maladie n’est pas inhérente et n’apparaît pas soudainement. Elle est imbriquée dans une chaîne bactérienne qui se transforme et qui s’infecte au fur et à mesure. Cet enchaînement et cette évolution sont dus à un non-traitement ou à une prise en charge tardive de l’infection principale. Pour comprendre cette évolution et les symptômes de cette maladie urinaire, il faut remonter à la source et l’origine de la bactérie.

A lire en complément : 5 astuces pour enfin accepter son corps

L’origine de la maladie

La pyélonéphrite aiguë est une maladie infectieuse et bactérienne. Provenant de l’uretère, elle est localisée sur un seul des deux reins. La pyélonéphrite aiguë se développe au fil du temps. Venant d’une infection urinaire classique de type cystite, cette maladie se développe par l’infection. À l’origine, la cystite est la première cause. Petite voire grande infection urinaire, la cystite va se déplacer vers les conduits de la vessie allant directement toucher un des deux reins. 

C’est par la cystite que votre pyélonéphrite va se développer. La vessie et les voies urinaires seront les points les plus douloureux.

Les symptômes

Pour localiser et s’assurer d’un bon diagnostic de santé. Il faut repérer les symptômes de la pyélonéphrite, mais également de la cystite. Pour savoir si l’on possède une cystite ou non, vous aurez des signes avant-coureur. Lors de vos passages aux toilettes, si votre vessie vous fait mal ou que votre urine vous brûle, vous êtes en train de contracter une cystite. Un des symptômes courants est la fièvre, mais elle peut être absente même en cas d’infection.

Parmi les symptômes d’une pyélonéphrite aiguë ou d’une cystite, il existe des causes et de cas où cette maladie va s’intensifier et s’accélérer. On compte ces causes parmi :

  • une perte de poids importante
  • femme enceinte ou en grossesse
  • l’oublie d’urine après un rapport sexuel
  • l’âge de la personne
  • anomalie des voies urinaires
  • problème de prostate déjà existant

Toutes ces causes vont faire accélérer l’infection plus que sur une personne ne présentant aucun risque. Avec ou sans fièvre, la pyélonéphrite est tout de même une infection urinaire et des reins.

Pyélonéphrite sans fièvre : est-ce une infection du rein ?

Comment soigner une pyélonéphrite ?

Pour soigner une pyélonéphrite, il faut se rendre à l’hôpital. Durant son développement, il est assez aisé d’arrêter l’infection lors d’une cystite. Cependant, une pyélonéphrite nécessite des soins.

Avec des traitements antibiotiques quotidiens, il sera simple d’éliminer cette infection. Si vous avez une pyélonéphrite plus forte, vous contracterez de la fièvre, votre état général se dégradera. L’hospitalisation sera obligatoire afin de ne pas transformer cette infection en septicémie ou abcès.