Back
Image Alt

Basilique Sainte Thérèse de Lisieux : Historique de la célèbre cathédrale de Normandie

La France dispose d’un impressionnant patrimoine religieux. Bien que Lourdes reste la ville qui accueille le plus grand nombre de pèlerins, la Normandie abrite également des édifices dignes d’intérêt. On y retrouve notamment la Chapelle Royale de Versailles et surtout la Basilique Sainte Thérèse de Lisieux à laquelle l’on s’intéresse particulièrement ici. Cet article vous fait voyager à travers l’histoire, à la découverte des origines de ce grand lieu de culte catholique romain.

Un édifice en l’honneur de Thérèse Martin

Cette chapelle a été conçue et réalisée pour honorer la Sainte Thérèse qui a vécu et qui est décédée dans cette ville. Après son décès le 30 septembre 1897, celle qui allait devenir la sainte patronne des missions suscitait déjà une grande dévotion. L’intérêt de ses admirateurs s’accrut davantage lorsqu’elle fut béatifiée et canonisée en mai 1925 alors qu’on lui connaissait encore quatre sœurs en vie.

A lire aussi : Mieux vivre : ces bonnes habitudes qu'il faut avoir au quotidien

Des croyants de tous les coins du monde se rendaient alors à Lisieux pour se recueillir sur la tombe de la bienheureuse. Il parut alors indispensable de construire une grande basilique pour accueillir convenablement tous ces pèlerins. Pour découvrir plus amplement les conditions de la construction de cette basilique, vous pouvez cliquer sur ce lien. Vous trouverez également sur ce site une brève présentation de l’architecte de cet édifice.

Un projet controversé

Le projet de la construction d’une chapelle dédiée à Sainte Thérèse émane de deux personnages historiques : Thomas-Paul-Henri Lemonnier et Octave Germain. Le premier était l’évêque de Bayeux et le second, le premier directeur du pèlerinage. Toutefois, tous n’approuvaient pas ce projet. Les membres du clergé local estimaient que Lisieux possédait déjà un bien grand nombre de lieux de culte. La construction d’une nouvelle cathédrale n’était donc pas nécessaire. Nonobstant, le projet reçut la pleine approbation du pape Pie XI qui vouait lui-même une dévotion particulière à la sainte et qui avait placé son pontificat sous sa protection.   

A lire aussi : Quelle est la bonne quantité de riz par personne : déterminer la bonne quantité de riz pour 2 personnes

La réalisation des travaux

Pour la construction de la basilique, l’architecte français Jules Barbier fit la proposition d’un avant-projet. Il prévoyait construire un édifice de style néo-gothique fortement inspiré de la Basilique de Lourdes. Cependant, c’est finalement le projet de Louis Marie Cordonnier de style romano-byzantin qui fut approuvé par le prélat des lieux.

La première pierre de la basilique fut posée le 30 septembre 1929 par le cardinal Charost. Louis Marie Cordonnier supervisa l’exécution des travaux jusqu’en 1940, année de sa mort. Son fils, Louis-Stanislas Cordonnier prit le relais et conduisit la réalisation des travaux jusqu’à leur achèvement. Il fallut néanmoins réaliser des opérations de restauration suite aux dégâts causés par les bombardements de la Seconde Guerre mondiale. Ce n’est qu’après cela que les mosaïques et les vitraux qui font aujourd’hui tout le charme de cet édifice ont été posés.

Il convient également de préciser que les travaux ont coûté énormément d’argent, mais toutes les dépenses ont été subventionnées par des donations et des souscriptions spécifiques faites par les dévots de la sainte.   

La réception de l’ouvrage

La Basilique de Sainte Thérèse de Lisieux a été consacrée le 11 juillet 1954 par Monseigneur Joseph-Marie Martin, archevêque de Rouen. Elle a été inscrite au titre des monuments historiques le 14 septembre de l’an 2010 et fut définitivement classée le 7 septembre de l’année suivante.